Réservation

SoulFriendz est un groupe aux influences Soul, R’n’B, Hip-Hop. Ils vous ont fait voyager au travers de leur univers des années 80 à nos jours. Aretha Franklin, Ray Charles, Barry White, Lauryn Hill, Maxwell, Marvin Gaye, Diana Ross et bien d’autres, Back to Basic s’en inspire ! 

Soulfriendz Paris lors de leur prestation au Welcome

INTERVIEW DU GROUPE

Comment le groupe est né et pourquoi ? 

Kijah Man – À force de scionner l’Europe à droite et à gauche, on s’est dit pourquoi ne pas consolider quelque chose, puisqu’on a déjà ce côté affectif et artistique. On a consolidé une petite formation pour qu’on puisse jouer ensemble, prendre plus de plaisir et diffuser ce plaisir au maximum pour les spectateurs. Et puis pouvoir s’amuser puisque la musique c’est ça.

Eloïsha et Sami Sosax durant le concert

Comment vous vous êtes connus ?

Kijah Man On s’est connus grâce à des amis, sur des prestations privées, à force de se croiser sur les réseaux car on a chacun une petite notoriété. À chaque fois qu’on a pu travailler ensemble sur des formations, sur des gros orchestres, le feeling passait puis ça fait des années qu’on se connait. 

Avez-vous des anecdotes pendant vos concerts ?

EloïshaJ’ai des anecdotes sur eux, les filles qui veulent arracher leurs vêtements. Ils ont plus de succès que moi dans les prestations. 

Quels sont vos futures projets ? 

Eloïsha C’est de faire nos propres compositions, on veut essayer de faire un titre ensemble, même trois ou quatre titres qu’on pourrait proposer à nos clients et peut-être même vendre en prestation. 

Kijah Man Je suis issu de la composition. Avant d’arriver sur l’événementiel, j’avais déjà un groupe d’électro-funk, je faisais déjà mes compositions. Puis Eloïsha a déjà des titres de sortis, Sami des projets qui sont encore dans les tuyaux, et moi j’ai sorti pas mal de single et de featuring avec des maisons de disques, je suis dans les rouages de l’industrie du disque. 

L’événementiel c’est un peu la transition parce que la vente de disque a pris un petit coup de poing avec l’ouverture du web, à un moment donné si on veut vivre de sa passion il y a aussi le réseau de l’événementiel qui est une source sûre, qui fait qu’on continue de suivre sa passion qu’est le chant. Puis ça nous permet de peaufiner nos compo à côté.

CONTACT ARTISTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires